Les médecines douces à la rescousse !

Aujourd’hui plus que jamais, les Français sont nombreux à se tourner vers les médecines douces pour se soigner. Quel que soit leur état de santé et quel que soit leur âge, ils font de plus en plus appel à ces approches thérapeutiques pour trouver le soulagement et la guérison. Les médecines douces sont parfois appelées médecine alternative, médecine naturelle, médecine complémentaire, mais aussi médecine parallèle, médecine holistique ou médecine traditionnelle. Que savoir sur ces médecines douces ? Devez-vous y adhérer ?

Ce que sont les médecines douces ?

Ce qu’on appelle médecines douces, ce sont toutes les médecines qui ne font pas partie de la médecine conventionnelle qui est officiellement reconnue et agréée par les autorités sanitaires. En médecines douces, on n’utilise donc pas des produits pharmaceutiques. Ceci étant, certains thérapeutes n’excluent pas un traitement associé à un traitement médicamenteux. Il existe quelques médecines douces qui, avec le temps et grâce à leur efficacité, ont fini par être reconnues par les autorités de santé publique. Parmi elles, il y a l’acupuncture, la kinésithérapie, l’homéopathie et l’ostéopathie. Il est impossible de lister en détail toutes les médecines douces qui existent, car elles sont vraiment nombreuses. De plus, chacune d’elles a sa propre spécificité et est basée sur un concept exclusif. Cependant, quelques-unes de ces médecines sont plus sollicitées que d’autres, dont l’ostéopathie, la physiothérapie, l’acupuncture, la kinésithérapie, la réflexologie, la chiropraxie, la kinésiologie, le shiatsu, le reiki, l’étiopathie, qui constituent les thérapies manuelles et les pratiques énergétiques. Dans la catégorie des approches corps-esprit, les plus recherchées sont la phytothérapie, l’oligothérapie, la sophrologie, l’hypnose, l’aromathérapie, la florithérapie, la naturopathie, la nutrithérapie, l’EMDR pour Eye Movement Desensitization and Reprocessing et l’iridologie. Puis, il y a aussi l’art-thérapie et la musicothérapie qui, comme leur nom le précise, font appel à l’art et à la musique pour soulager, soigner et guérir.

Devez-vous recourir à la médecine douce ?

Certaines médecines douces ont des centaines d’années d’existence, elles ont été transmises de génération en génération pour arriver à nous aujourd’hui. Elles ont donc eu de multiples occasions de prouver leur efficacité à travers le temps. Mais nombre de ces pratiques sont récentes dont une partie s’avère particulièrement efficiente. Pour information, les médecines douces préférées des Français restent l’acupuncture et l’ostéopathie, avec une tendance de plus en plus marquée pour la physiothérapie. Si vous avez ainsi un mal de dos, une sciatique, etc., vous pouvez prendre une consultation avec un physio ostéo à Longueuil pour les soulager.

Si vous avez encore quelques doutes sur la pertinence des médecines douces, sachez que leur succès s’affirme avec le temps. Puis, avant de vous décider, demandez conseil à votre médecin. Beaucoup de médecins reconnaissent la valeur de certaines médecines douces et vous recommanderont telles ou telles pratiques, massothérapie, physiothérapie, etc. Il faut reconnaître qu’elles sont bénéfiques au moins sur les 3 points suivants :

– elles contribuent à la prévention des problèmes de santé.
– elles favorisent un meilleur état de santé général aussi bien sur le plan physique que mental.
– elles soulagent réellement des douleurs ou des suites d’une maladie.

Toutefois, elles ne remplacent pas un traitement médical dans certains cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *