Les dispositifs de prise en charge des résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées

En France, étant donné le vieillissement de la population, plusieurs établissements prennent en charge les malades de l’Alzheimer. Parmi eux, on a les PASA, les UHR ainsi que les UVP. Généralement, ces derniers sont intégrés au sein d’un EHPAD.

Les Pôles d’Activités et de Soins Adaptés ou PASA

Un premier dispositif devant être optimisé au sein d’un EHPAD est le Pôle d’Activités et de Soins Adaptés, qui est un dispositif demandé par les lois régulatrices issues du plan Alzheimer. Il doit être intégré au sein d’un EHPAD, et permet l’accueil de 12 à 14 résidents présentant des troubles comportementaux modérés, afin de leur proposer des soins thérapeutiques leur permettant un maintien de la capacité fonctionnelle, cognitive, sensorielle et permettre de créer ou recréer les liens sociaux. Ainsi, dans l’organisation, le PASA permettra d’accueillir des résidents de l’EHPAD à raison d’une à cinq fois par semaine afin d’assurer un accompagnement à travers des programmes de soins individualisés et sous la coordination d’un médecin coordonnateur.

Les Unités d’Hébergements renforcées

Un autre dispositif devant être optimisé au sein d’un EHPAD est l’UHR ou unités d’hébergements renforcées. L’UHR est endroit de vie qui permet d’obtenir des traitements spécialisés de la maladie d’Alzheimer. Il peut s’intégrer au sein d’un EHPAD, comme dans un USLD également. C’est un lieu qui permet aux malades résidents, de bénéficier d’un cadre de confort qui les hébergent, mais aussi, des soins appropriés et des activités qui les renouent à la vie sociale. Ce type d’établissement reçoit surtout les malades avec des troubles sévères. À cet effet, l’UHR doit avoir les caractéristiques qui suivent. En premier lieu, il devra avoir un service permettant l’accueil des patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées et qui présentent des troubles comportementaux sévères. IL y aura également, la présence d’une équipe de soignants qualifiés et ayant des bases de formations optimales qui affirment une volonté réelle à accompagner les malades. On y retrouvera aussi, la conception d’un projet individuel qui s’adapte à chacun des patients ainsi que la participation des familles et la mise en place d’un environnement architectural optimal. Par ailleurs, la création de l’UHR doit être validée par l’ARS. Cette dernière est également en charge de l’appui concernant le fonctionnement de l’unité.

Les Unités de Vies protégées ou UVP

Souvent rattachées aux EHPAD, les unités de vies protégées sont des structures qui permettent l’accueil des personnes âgées dont l’autonomie est réduite ou même dans un état de perte avancée.

Ces unités ont comme principales missions l’amélioration de la qualité de vie des patients à travers la réduction des facteurs anxiogènes, mais aussi, la préservation de la capacité résiduelle à travers une adaptation des activités et des actions à faire. Elles ont également pour rôle, l’optimisation d’actions sur les troubles comportementaux à travers des soins non médicamenteux et l’optimisation des liens entre le patient et sa famille ainsi que la préparation du patient pour une intégration au sein d’une unité de soins de longue durée (USLD).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *